La cimentation vertébrale:

La cyphoplastie et la vertébroplastie

La vertébroplastie est un traitement non chirurgical, peu invasif, guidé par imagerie, que l’on utilise pour renforcer une vertèbre fragilisée par l’ostéoporose (affection associée à une perte de masse osseuse, entraînant une augmentation de l’incidence des fractures) ou, moins communément, un cancer. La vertébroplastie peut accroître les capacités fonctionnelles du patient, lui permettant de retrouver son niveau d’activité antérieur et empêchant un affaissement vertébral supplémentaire. Surtout, elle permet généralement de soulager la douleur provoquée par la fracture par tassement. La vertébroplastie consiste à injecter un ciment orthopédique dans l’os fracturé, grâce à une aiguille.

On insère une aiguille creuse (trocart) dans l’os vertébral, puis on y injecte un ciment contenant du polyméthylméthacrylate (PMMA), de la poudre de baryum et un solvant. Toute l’intervention sera effectuée sous contrôle d’imagerie par fluoroscopie en surveillant l’absence de refoulement du ciment dans le canal rachidien (de la colonne vertébrale).
La cyphoplastie par ballonnets, est une technique équivalente à la vertébroplastie, permettant également de réduire ou éliminer les douleurs dorsales secondaire à le fracture, mais en plus elle permet de restaurer la hauteur et le bon alignement de votre colonne vertébrale. Elle consiste comme pour le vertébroplastie en l’introduction d’une aiguille au sein du corps vertébral et en l’injection de ciment au sein de celui-ci, mais cette fois préalablement un ballonnet est gonfle au sein du corps à vertébral pour rétablir la position du plateau vertébral et créer une cavité où le ciment sera injecté.
Go to top