La sténose canalaire:

La colonne vertébrale (ou rachis) est constituée de vertèbres au milieu desquelles passe le canal rachidien. Ce canal est généralement assez large pour contenir sans problème toutes les racines nerveuses qui, à ce niveau là, cheminent dans un sac situé dans le canal.

Selon la constitution du patient ou bien à cause de phénomènes d’usure naturelle, un rétrécissement peut survenir.

Ce rétrécissement entraîne une compression des éléments nerveux et est à l’origine de signes typiques :

Difficultés à la marche (avec périmètre de marche devenant plus court)
Douleurs, sensations d’engourdissement, fourmillements et picotements dans les membre, voire paralysie des muscles, mauvais fonctionnement de la vessie ou du sphincter anal.
Les douleurs peuvent être présentes à la marche ou au repos.
Seule l'opération chirurgicale permet d'élargir le diamètre du canal rachidien. Les douleurs peuvent toutefois être atténuées par un traitement médical conservateur : médicaments associés ou non à une rééducation (kinésithérapie, physiothérapie, etc.).

Si ce traitement échoue, une prise en charge chirurgicale de recalibrage doit être envisagée.

La chirurgie du canal rachidien étroit

Sous anesthésie générale, en position allongée sur le ventre, la partie postérieur du canal est abordée. L’ouverture de la peau se fait dans le dos, au milieu, centrée sur les vertèbres à libérer. La longueur de la cicatrice varie selon le nombre de vertèbres à exposer. Les muscles du dos sont écartés afin que le chirurgien voie toutes les structures postérieures des vertèbres Après le retrait des lames qui forment le toit osseux du canal rachidien. le ligamant jaune hypertrophié est retiré dans sa partie médiane et dans ses extensions vers les foramens (orifices de sorties des nerfs rachidiens). Une fois les nerfs libérés et afin d'éviter la survenue d'un hématome, les foramens (orifices de sorties des nerfs rachidiens), un ou systèmes de drainage sont mis en place pour quelques jours. Les muscles sont ensuites suturés ainsi que la peau qui est refermée avec des agraphes qui deveront être enlevées au 9éme jour postopératoir.

Go to top