Revascularisations cérébrale:

Les anévrismes complexes et le bas débit sanguin cérébral induit par des pathologies comme la maladie de Moyamoya ou l’athérosclérose peuvent exiger une revascularisation cérébrale par la réalisation d’anastomoses extra-intracrâniennes, encore appelée « by-pass ». Ces techniques consistent à apporter du sang au cerveau au départ d’un vaisseau extracrânien.

Dans le cas des anévrismes, il s’agit de revasculariser le parenchyme cérébral en aval de la lésion dans le but soit de pouvoir supprimer le vaisseau porteur en même temps que l’anévrisme, soit de permettre la reconstruction du collet et du vaisseau lors d’une interruption temporaire prolongée du flux sanguin. Ces procédures nécessitent une analyse approfondie en préopératoire du débit sanguin cérébral et de la tolérance à l’occlusion. Les vaisseaux donneurs permettant ces anastomoses sont soit les artères temporale superficielle et occipitale qui permettent d’obtenir un bypass à faible débit, soit l’artère radiale ou la veine saphène qui assurent un débit sanguin plus élevé.  En plus d’être greffés sur un vaisseau cérébral, ces deux derniers vaisseaux nécessitent également d’être greffés sur un vaisseau du cou.
Go to top