• Médecin responsable: Pr. O. De Witte

L’activité neurochirurgicale pédiatrique de l’hôpital Erasme est sous la responsabilité du Professeur De Witte. Une chirurgie est effectuée en urgence, quand cela s’avère nécessaire. On peut diviser cette activité en 3 parties:

les malformations crâniennes : les craniosténoses sont une affection rare, se traduisant par une fermeture précoce d’une des sutures du crâne chez le nouveau-né. Celles-ci entrainent une modification de l’aspect esthétique de la boite crânienne, qui peut avoir, dans certains cas, un retentissement au niveau du développement intellectuel de l’enfant. Dès lors, elles nécessitent une prise en charge chirurgicale, qui doit être réalisée entre le 6ème et le 12ème mois de vie. Il existe des crâniosynostoses excessivement complexes, qui requièrent  alors une prise en charge multidisciplinaire : les plasticiens, ORL et ophtalmologues travaillent alors avec nous afin d’assurer une prise en charge optimale.

les pathologies tumorales : il faut savoir que les tumeurs cérébrales représentent la seconde cause de cancer chez l’enfant. Il s’agit d’une pathologie relativement fréquente. Les pathologies tumorales de l’enfant sont différentes de celles de l’adulte, avec une symptomatologie d’hypertension intra-crânienne ou de nausées et vomissements. L’établissement précoce du diagnostic est primordial pour une prise en charge rapide, permettant une exérèse la plus large possible de la lésion, à la suite de quoi un traitement complémentaire de chimiothérapie est généralement administré, pour lequel nous travaillons avec le service d’Oncologie de l’Hôpital des Enfants Reine Fabiola (Professeur Sariban);

les hydrocéphalies : celles-ci consistent en une accumulation de liquide céphalo-rachidien au sein du cerveau, en raison d’une obstruction ou d’une malformation. Elles nécessitent la mise en place d’une dérivation ventriculo-péritonéale, c’est-à-dire d’un petit tuyau partant du cerveau et allant jusqu’au niveau du péritoine. Il s’agit d’une pathologie assez fréquente chez l’enfant, pour laquelle un suivi particulier est nécessaire

 

Go to top